Si il y a une chose que j'aime pardessus tout à Paris, c'est de regarder les péniches sur la Seine et sur "mon" Canal de l'Ourcq. Je me suis toujours demandée comment c'était de vivre sur une péniche.

L'Île de la Cité, la Seine et derrière la tour Montparnasse

L'Île de la Cité, la Seine et derrière la tour Montparnasse

Les Bateliers ou Mariniers

Très ancienne profession apparue avec la navigation sur les rivières, autant dire à l'aube de l'humanité et du commerce, elle a évolué notablement avec l'apparition des canaux qui a amené les familles entières à s'installer à bord du bateau.

Sur la Seine (au fond l'Hôtel de Ville)

Sur la Seine (au fond l'Hôtel de Ville)

Très importante corporation pendant de nombreux siècles du fait de son rôle majeur dans l'approvisionnement des régions en marchandises de toutes sortes, et aussi dans le transport des voyageurs, elle est devenue, avec le développement du chemin de fer puis de la route, le fait d'un petit nombre de gens vivant d'une manière assez marginale, en étant sur terre et sur l'eau en même temps.

Les Bateliers ou Mariniers

L'équipage d'une péniche est généralement restreint: le batelier, son épouse (généralement batelière également), un enfant, et parfois, un matelot. N'ayant pas de mécanicien à bord, le batelier doit être capable d'assurer les petites réparations de base sur le moteur, l'installation électrique ou la robinetterie.

Canal de L'Ourcq (péniche sortant de l'écluse Saint Denis, Parc de la Villette)

Canal de L'Ourcq (péniche sortant de l'écluse Saint Denis, Parc de la Villette)

Les conditions de vie ont été difficiles jusqu'au milieu du XXe siècle. Jusqu'à cette époque (et même au-delà) l'électricité et l'eau courante ne sont pas présentes sur les péniches. De plus, les horaires de travail et l'entretien du bateau sont très contraignants.

Le film de Jean Vigo L'Atalante et le feuilleton télévisé L'Homme du Picardie (1968) sont deux illustrations, plus ou moins romancées, de cette profession.

Le premier est toutefois très daté, et n'a plus grand chose à voir avec le métier actuel.

Le second est très intéressant en ce sens qu'il se situe à la charnière entre la batellerie traditionnelle qui doit effectuer une mutation pour survivre, incarnée par Joseph Durtol (Christian Barbier, un de ses meilleurs rôles) et l'avenir qui passe par le grand gabarit, que personnifie le fils Durtol (Pierre Santini dans un de ses premiers rôles).

Les Bateliers ou Mariniers

Les professionnels voient dans ce feuilleton, dont ont été tirés un coffret vidéo puis un DVD, une bonne illustration de leur métier.

Les Bateliers ou Mariniers

Retour à l'accueil